Volume de l'inutile

Le volume de l’inutile

1996

Objets divers, sacs en plastiques

 

 

Le volume de l’inutile est une installation réalisée avec des effets personnels dont  l’utilité n’est pas vitale. Ainsi des bibelots, des livres, des ustensiles de toutes sortes ont été regroupés et compressés, au maximum, dans des sacs en plastique, reproduisant l’architecture intérieure d’un appartement. Il s’agissait de déterminer, de façon la plus objective possible, l’espace réel et physique occupé par cette horde d’objets, insidieusement accumulés dans le temps, envahissant un intérieur. Résultat : 15 mètres cube.

Galerie Jean Collet. Vitry sur Seine

 

8 et 9 volume

 

 

Ajouter un commentaire